Douglas P. Wiens, Médaillé d'or de la SSC 2018

Douglas Wiens
Médaillé d'or de la SSC
2018

Le récipiendaire de la médaille d’or 2018 de la Société statistique du Canada est le professeur Douglas Wiens. La médaille d’or est octroyée à une personne qui a contribué de façon remarquable à la statistique ou à la théorie des probabilités grâce à des développements mathématiques ou à des applications.
 

Doug Wiens est professeur au Département de sciences mathématiques et statistiques de la University of Alberta. Né à Lloydminster, Saskatchewan en 1950, il a grandi à Calgary. Il est titulaire d’un baccalauréat en mathématiques (1972), de deux maitrises – en logique mathématique (1974) et en statistique (1979) et d’un doctorat en statistique (1982), de la University of Calgary. Dans le cadre de ses travaux en logique mathématique, Doug a aidé à découvrir une formule diophantienne pour les nombres premiers en relation avec le dixième problème de Hilbert, à savoir un polynôme de plusieurs variables dont une propriété est que ses valeurs positives, pour des nombres entiers, sont précisément les nombres premiers. Doug et ses coauteurs ont remporté le prix Lester R. Ford de la Mathematical Association of America en 1977 pour leur article sur ce résultat. Sa thèse doctorale, rédigée sous la direction de John R. Collins, s’intitule « Robust Estimation for Multivariate Location and Scale in the Presence of Asymmetry ». Après l’obtention de son doctorat en 1982, Doug a accepté un poste à Dalhousie avant de déménager à la University of Alberta en 1987.
 

Doug est un chef de file mondial de la statistique robuste et de la conception expérimentale; il travaille à l’interface de ces disciplines. Lui et ses coauteurs ont continué et étendu les travaux initiés par Box et Draper (1959) et Huber (1975) sur la robustesse de la conception. Les plans d’expérience optimaux « classiques » doivent généralement leur optimalité en large partie à des hypothèses de modélisation strictes. Cependant, le modèle réel varie souvent légèrement du modèle théorique de l’expérimentateur. Les recherches de Doug produisent des plans d’expériences très efficaces lorsque le modèle est correct, et qui maintiennent leur efficacité lorsqu’ils dévient du modèle.
 

Les travaux de Doug sont techniquement délicats et d’une importance à la fois théorique et pratique. Il a mis au point des critères qui produisent des plans d’expérience d’une robustesse optimale (« minimax ») pour de nombreuses situations pratiques, trouvé les limites mathématiques de ces critères et exploré des méthodes de calcul de ces plans. Parmi ses principales contributions en conception, notons (i) des plans minimax pour la prédiction dans les modèles de régression approximativement linéaires; (ii) des plans robustes minimax pour l’estimation et l’extrapolation dans les modèles approximativement linéaires hétéroscédastiques; (iii) des plans robustes pour distinguer entre les réponses de régression approximatives non linéaires; (iv) la robustesse de la conception dans les études de la relation dose-réponse quand la fonction de liaison est peut-être mal spécifiée; et (v) des plans robustes vis-à-vis d’un modèle pour la régression quantile.
 

Avant d’appliquer les concepts de la robustesse aux plans d’expériences, Doug a initié une étude de la M-estimation de la variance minimax de position et échelle multivariables et des L- et R- estimateurs de position robustes, pour laquelle il s’est vu décerner le prix de La revue canadienne de statistique en 1990. Plus récemment, il a travaillé à la dérivation d’algorithmes efficaces pour le calcul de plans robustes et à l’extension de concepts du plan d’expériences à l’échantillonnage fondé sur un modèle et à l’apprentissage actif robuste.
 

Doug a énormément contribué à la formation de personnel hautement qualifié, ayant supervisé quatre boursiers postdoctoraux et supervisé la thèse de huit étudiants au doctorat et 27 étudiants à la maitrise. Ces étudiants sont eux-mêmes des chercheurs actifs qui ont publié des articles avec Doug dans des revues de haut calibre. La plupart de ses anciens étudiants au doctorat sont aujourd’hui professeurs universitaires au Canada ou à l’étranger. Par son enseignement Doug a également été un formidable mentor de jeunes chercheurs.
 

Doug a servi la communauté statistique à l’échelle nationale et internationale. Il a siégé et continue de siéger à divers comités de rédaction. Il a été rédacteur en chef de La revue canadienne de statistique (2001-2003) et rédacteur adjoint ou rédacteur invité de nombreuses grandes revues statistiques. Il a siégé à des comités de sélection des subventions du CRSNG et à de nombreux comités de la SSC et a participé à l’organisation de congrès et d’ateliers. Ses contributions à la recherche et à la communauté statistique l’ont vu élire en 2005 Fellow de la American Statistical Association.
 

La dédicace du prix est la suivante: 

« À Douglas Wiens, en reconnaissance de ses contributions aussi fondamentales qu’exceptionnelles dans le domaine de la statistique robuste et de la conception de plans d’expérience; de ses travaux méthodologiques novateurs et influents ayant menés à des plans robustes au choix de modèle; ainsi que de ses innovations révolutionnaires en matière de calculs liés à la robustesse des plans d’expérience. »


Merci à Linglong Kong, qui a été principalement responsable de la production de ce contenu.