Geneviève Gauthier, Prix de la SSC pour l'impact du travail appliqué et collaboratif 2018

Geneviève Gauthier
Prix de la SSC pour l'impact du travail appliqué et collaboratif
2018

La récipiendaire 2018 du prix de la Société statistique du Canada pour l’impact de travaux de collaboratif et de recherche appliqué est Geneviève Gauthier, professeur de statistique au Département des sciences de la décision à HEC Montréal. Ce prix salue les contributions exceptionnelles de membres de la SSC à des travaux de recherche de nature appliquée réalisés en collaboration, dont l’importance découle principalement de leur impact relativement récent sur un organisme ou dans un domaine du savoir autre que la statistique.
 

Née à Montréal, Geneviève Gauthier a étudié à l’Université du Québec à Montréal (BSc 1989, MSc 1991) et à l’Université Carleton (PhD 1996). Son mémoire de maîtrise sur les modèles autorégressifs pour séries chronologiques à valeurs entières a été encadré par Alain Latour et sa thèse sur les équations stochastiques différentielles a été rédigée sous la direction de Don Dawson. Elle a joint les rangs de HEC Montréal en 1996, où elle progressivement gravi les échelons. Titularisée en 2008, elle a visité l’Université d’Auckland pendant sa sabbatique 2012-13 et a dirigé son département de 2013 à 2016.
 

Les travaux actuels de Geneviève portent sur l’emploi de techniques de filtrage stochatisque pour la modélisation dynamique de facteurs de risque latents au moyen de produits financiers transigés sur les marchés. Avec ses collaborateurs en finance et en assurance, elle a conçu des stratégies de modélisation de la dépendance sérielle et transversale entre des séries temporelles à haute fréquence qui ont permis de mieux cerner le risque de contagion et ses conséquences désastreuses. Les méthodes de filtrage qu’ils ont instaurées facilitent l’implantation de modèles d’une complexité et d’un réalisme inégalés. Elles permettent entre autres d’évaluer la probabilité de défaut ou d’autres facteurs de risque spécifiques à chaque entreprise tel que la perte encourue lors du défaut alors que traditionnellement, le risque de crédit ne s’appuyait que sur les estimations de solvabilité générales émises par les agences de notation.
 

Un autre problème majeur auquel Geneviève s’est intéressée concerne le fait que la valeur de contrats financiers est fonction d’une espérance par rapport à un changement de mesure dépendant de certains paramètres. Par le passé, ces paramètres étaient souvent choisis de façon à minimiser l’erreur entre le prix théorique et celui du marché. Avec ses collaborateurs, Geneviève a montré qu’on pouvait améliorer sensiblement le choix de la mesure martingale équivalente en exploitant les prix des options à haute fréquence par des techniques de filtrage. Plus récemment, elle a aussi développé un modèle de prévision multivarié sophistiqué pour le marché de l’électricité, où la fluctuation des prix est hautement non stationnaire et marquée par des effets saisonniers et des pointes quotidiennes. Ce modèle permet aux fournisseurs d’électricité de mettre en œuvre des stratégies efficaces de couverture à court terme.
 

Par-delà ses écrits savants, Geneviève a eu une influence marquante par ses activités de supervision et de consultation. À HEC Montréal, elle a joué un rôle clé dans l’élaboration du programme d’ingénierie financière et a encadré 70 étudiants des cycles supérieurs, dont sept doctorants. Elle a aussi collaboré avec diverses entreprises des secteurs public et privé, aidant notamment des banques à se doter de modèles stochastiques évolués pour le calcul de réserves en capitaux. Elle a aussi validé les modèles de risque de crédit de diverses institutions financières à titre de vérificateur indépendant.
 

L’excellence des travaux de recherche conjoints de Geneviève lui a valu le Prix du meilleur article sur les produits dérivés au congrès de la Northern Finance Association tenu à Halifax en 2017, ainsi que celui du meilleur article en comptabilité et en finance au Congrès mondial de la recherche en économique et en administration des affaires tenu à Auckland en 2012. À ses heures Geneviève est amateur de ski et de plein air. Ses deux adolescents et l’exploitation agricole familiale la tiennent aussi fort occupée.
 

La dédicace du prix est la suivante: 

« À Geneviève Gauthier, pour ses contributions exceptionnelles à la promotion de méthodes statistiques novatrices en ingénierie financière, et à la formation de personnel hautement qualifié. »

 

Merci à Christian Genest, qui a été principalement responsable de la production de ce contenu.