Raymond Currie, Lauréat du prix Lise-Manchester 2010

Raymond F. Currie
Lauréat du prix Lise-Manchester
2010

Le professeur Raymond F. Currie est le lauréat du prix Lise-Manchester pour 2010. Ce prix bisannuel est offert par la Société statistique du Canada pour rappeler l’intérêt marqué que feu Dr Lise Manchester portait à l’étude de sujets de société au moyen de méthodes statistiques. Le prix souligne l’excellence de travaux de recherche statistique portant sur des problèmes d’intérêt général et susceptibles d’influencer l’élaboration des politiques publiques au Canada.

 

Le prix est accordé cette année au professeur Currie, à titre de Directeur exécutif du Réseau canadien des centres de données de recherche (RCCDR), pour « ses qualités de chef et de visionnaire qui ont permis au réseau d’atteindre un haut niveau d’excellence dans la promotion et l’utilisation d’un large éventail de micro-données pour des travaux de recherche ayant influencé l’élaboration de politiques sociales et de santé au Canada. »

 

Le RCCDR regroupe 24 centres de données de recherche à travers le pays. Situés en milieu universitaire, les centres mettent à la disposition des chercheurs diverses sources de micro-données confidentielles, ainsi que les ressources informatiques et le soutien technique nécessaires à leur analyse. Au moins un analyste de Statistique Canada est présent dans chaque centre pour appuyer les chercheurs et garantir la confidentialité des données. Les centres offrent aussi des activités de formation et de diffusion par le biais de séminaires, d’ateliers, d’écoles d’été et de bourses.

 

Retraité depuis peu, le professeur Currie occupait le poste de Directeur exécutif du RCCDR presque depuis la fondation du réseau en 2001. Avec le haut degré d’énergie qu’on lui connaît, il a stimulé l’expansion du réseau, le faisant passer de 9 à 24 centres, et il a élaboré des politiques qui lui ont permis de revêtir un caractère vraiment national. Il a également piloté trois importantes demandes de subvention, qui ont toutes été couronnées de succès.

 

En 2005, un financement quinquennal conjoint de 1,6 million \$ par an a été accordé au réseau par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et les Instituts de recherche en santé du Canada. Depuis 2008, une subvention de quatre ans de la Fondation canadienne pour l’innovation a permis de relier les centres par un intranet optique et d’améliorer la documentation des données d’enquête de Statistique Canada par la création de méta-données aux normes DDI 3.0 sur plus de 60 bases de données. Finalement, le RCCDR est sur le point de renouveler un contrat triennal de 1 million \$ avec Ressources humaines et Développement des compétences Canada pour des travaux de recherche sur les politiques sociales. Depuis dix ans, le RCCDR a appuyé plus de 1200 projets et 2600 chercheurs, dont 1000 étudiants des cycles supérieurs. Il en a résulté plus de 1000 publications et de nombreuses avancées significatives en sciences sociales au Canada.

Le professeur Currie est né et a grandi à Winnipeg. Il est entré dans l’ordre religieux catholique franciscain à l’âge de 19 ans. Il a étudié la théologie au Québec, a été ordonné prêtre en 1960 et a exercé son ministère dans l’Ouest canadien jusqu’en 1967. Il est alors allé à New-York pour faire des études supérieures en sociologie à l’Université Fordham, où il a complété un M.A. (1969) et un Ph.D. (1973). Il est devenu professeur de sociologie à l’Université du Manitoba en 1972 et a quitté la prêtrise en 1973. Il a été par la suite directeur du Département de sociologie (1979-84) et Doyen de la Faculté des arts (1991-9).

 

Chercheur actif et administrateur de talent, le professeur Currie a également siégé à de nombreuses instances socio-économiques nationales en plus de faire du bénévolat à l’échelle locale. Il a reçu de nombreuses distinctions, dont un prix de « Contribution exceptionnelle» de la Société canadienne de sociologie et d’anthropologie (1994), un prix « Innovation en gestion » de l’Association canadienne du personnel administratif universitaire (1994), le prix du recteur Peter D. Curry soulignant des contributions remarquables à l’administration universitaire et au développement de l’Université du Manitoba (1999), la Médaille du Jubilé de la Reine Elizabeth II pour service public (2002), et le Prix pour services insignes (2007) de la Faculté des arts de l’Université du Manitoba. Il a été nommé Doyen émérite en 2000.

Le professeur Currie et son épouse Charlene vivent à Winnipeg, entourés de leur fille Katie, de leur fils Vincent, de sa compagne Sherri et de deux petits-enfants. Les lecteurs intéressés par la vie et la carrière de Raymond F. Currie peuvent consulter son autobiographie intitulée « Secure and Uncertain: A Father’s Story, » publiée en 2008 par Anderson House Press.