François Bellavance, Lauréat du prix Lise Manchester 2018

François Bellavance
Lauréat du prix Lise Manchester
2018

Le prix Lise-Manchester 2018 est attribué à François Bellavance, professeur à HEC Montréal. Ce prix, décerné une fois tous les deux ans par la Société statistique du Canada (SSC), commémore l’intérêt marqué de feue Lise Manchester pour l’étude de sujets de société au moyen de méthodes statistiques. Le prix souligne l’excellence de travaux de recherche statistique portant sur des questions d’intérêt public susceptibles de guider l’élaboration de politiques publiques au Canada.
 

François Bellavance est professeur titulaire au Département de sciences de la décision à HEC Montréal. Il est membre du Centre interuniversitaire de recherche sur les réseaux d’entreprise, la logistique et le transport (CIRRELT), membre de l’Institut de valorisation des données (IVADO), membre du Réseau de recherche en sécurité routière du Québec (RRSR) et membre associé du Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions (GERAD).
 

Montréalais d’origine, François fait toutes ses études en statistique à l’Université de Montréal, où il obtient son doctorat en 1994. Il s’intéresse très tôt aux applications. Pendant ses études, il est consultant auprès des chercheurs de l’Institut de recherches cliniques de Montréal (1985-89) et dirige ensuite le Service de consultation statistique à l’Université Simon-Fraser (1990-93). À compter de 1994, il œuvre à titre de biostatisticien au sein du Département d’épidémiologie clinique et d’études communautaires du Centre hospitalier St. Mary de Montréal et est professeur adjoint à temps partiel au Département d’épidémiologie et de biostatistique de l’Université McGill. En 1998 il joint le corps professoral de HEC Montréal et le Laboratoire sur la sécurité des transports du CIRRELT, où il participe depuis à plusieurs projets de recherche en sécurité routière.
 

Depuis 25 ans les contributions de François à la recherche en sécurité routière ont porté entre autres sur l’utilisation du téléphone portable au volant, le port de la ceinture de sécurité, l’effet des lois sur l’alcool au volant, les accidents routiers au travail, l’adaptation des messages préventifs publicitaires pour les conducteurs à risque, et l’utilisation du simulateur de conduite pour la formation des nouveaux conducteurs. De plus, il a été un membre actif de la Table québécoise de la sécurité routière (2005-15), composée d’une quarantaine de personnes issues de tous les horizons de la société civile, et qui avait pour mission de formuler des recommandations au Ministre des Transports du Québec afin d’améliorer le bilan routier. De 2008 à 2015, il a été membre du Conseil d’administration de l’Association canadienne des professionnels de la sécurité routière et il a participé à la création en 2010 du Réseau de recherche en sécurité routière du Québec (RRSR) qu’il a dirigé jusqu’en 2015. Les résultats de ses recherches ont justifié la mise en œuvre de plusieurs mesures législatives et administratives qui ont aidé à améliorer le bilan routier au Québec.
 

Au sein de la SSC, François a présidé le Groupe de biostatistique (2000-01) et le Groupe de statistique industrielle et de gestion (2016-17) en plus de siéger pendant six ans au Conseil d’administration à titre de représentant du Québec (1998-2000, 2005-09). Il a aussi été membre du Comité de sélection des subventions en statistique du CRSNG de 2005 à 2008.
 

La dédicace du prix est la suivante: 

« À François Bellavance, pour l’excellence de ses travaux de recherche statistique en sécuritér outière, pour son rôle déterminant dans l’amélioration des règlements et de la législation en la matière au Québec, et pour avoir élevé le débat social et contribué à l’acceptation de nouvelles mesures de sécurité routière en communiquant des données et des arguments statistiques de façon efficace. »​

 

Merci à Christian Genest et Johanna G. Nešlehovà, qui ont été principalement responsables de la production de ce contenu.