Carl Schwarz, Lauréat du prix pour impact de la SSC 2017

SSC 2017 Impact Award Winner
Lauréat du prix pour impact de la SSC
2017

Le récipiendaire 2017 du prix pour l’impact du travail collaboratif et appliqué de la Société statistique du Canada est Carl Schwarz, professeur au Département de statistique et de science actuarielle de la Simon Fraser University. Ce prix salue les contributions exceptionnelles de membres de la SSC à des travaux de recherche de nature appliquée réalisés en collaboration, dont l’importance découle principalement de leur impact relativement récent sur un organisme ou dans un domaine du savoir autre que la statistique.


Né et élevé à Winnipeg, Carl entretient une longue association avec l’Université du Manitoba. La relation date d’un stage d’été d’immersion française de six semaines en fin de 12e année, où il rencontre sa future épouse, Lois. Carl complète un 1er et un 2e cycle en science informatique à l’Université du Manitoba avant de se reconcentrer sur la statistique pour une maîtrise à la University of Waterloo. Carl passe ensuite trois ans à Toronto comme statisticien pour la Division de recherche d’Ontario Hydro. Il rentre ensuite à Winnipeg compléter un doctorat en statistique appliqué à l’écologie à l’Université du Manitoba sous la direction de Neil Arnason. Carl accepte ensuite un poste universitaire à l’Université du Manitoba, où il se forge une réputation de chercheur de pointe en statistique écologique. 

Peu de temps après un congé sabbatique à la Station biologique du Pacifique de Pêches et Océans Canada à Nanaimo (C.-B.), Carl rejoint en 1994 la jeune équipe de statistique du Département de mathématiques et de statistique de la Simon Fraser University. Il y joue vite un rôle crucial à titre de Directeur du tout nouveau Département de statistique et de science actuarielle, de l’année suivant sa création, 2000, à 2003. Il offre aussi, de longues années durant, un service appréciable à l’Association des professeurs de SFU et joue un rôle important dans la création du programme d’accréditation professionnelle de la Société statistique du Canada. 

Carl et Lois font voyager leurs trois enfants, Matthew, Marianne et David pendant des congés sabbatiques pleins d’aventure. Comme le dit Carl : « Nous avons vraiment apprécié nos congés d’études en Nouvelle-Zélande, à l’Université d’Auckland et en Australie, à l’Université James Cook de Townsville. Il est bon de rentrer chez soi, mais il est toujours merveilleux d’élargir ses horizons. Mon épouse et moi avons beaucoup apprécié l’accueil chaleureux des professeurs et de leurs familles. Notre famille a bien profité de la beauté naturelle de ces deux pays et de la faune et flore locales. Ces aventures nous ont vraiment rapprochés les uns des autres : c’est exceptionnel de pouvoir se baigner ensemble sur le sable de la plage Hot Water en Nouvelle-Zélande où l’eau de source chaude se mêle aux vagues fraîches de l’océan, ou de faire du camping dans l’Outback sous les étoiles avec les seuls kangourous et wallabies pour compagnons ! Nous espérons pouvoir offrir le même accueil à nos visiteurs ici. »

Passionné de cyclisme, Carl sillonne régulièrement les sentiers de montagne qui mènent au campus de Burnaby Mountain de la SFU sur son vélo de montagne. Carl a même complété, par étapes, presque toute la section britanno-colombienne si technique du sentier transcanadien. Il aime aussi la randonnée extrême. L’année dernière, il a complété un trek au Népal qui l’a mené à un point culminant surplombant le camp de base du Mont Everest.  

Dans le cadre de ses travaux de statisticien en écologie, Carl met au point des méthodes pour étudier la démographie des populations d’animaux sauvages. Il collabore avec des biologistes spécialisés en pêche et faune sauvage, appliquant et créant des méthodes pour étudier diverses  espèces comme le saumon quinnat ou le grizzly. Il a aussi participé à l’étude de la chouette tachetée du nord. Décimée par la destruction massive de son habitat (les forêts primaires du nord-ouest du Pacifique), cette chouette est actuellement inscrite sur la liste des espèces menacées aux États-Unis et considérée comme menacée en vertu de la Loi sur la faune de la Colombie-Britannique. 

Carl s’intéresse principalement à la conception et à l’analyse des études de capture-recapture. Ces études fournissent des informations démographiques via la capture répétée d’individus marqués. Elles sont communément utilisées en recherche sur la faune lorsqu’un recensement complet de la population est impossible. Elles fournissent des informations sur les changements dans la taille des populations; les indices vitaux (taux de natalité et de mortalité, etc.); les déplacements des animaux dans l’espace; et les facteurs qui affectent ces processus.

À titre de consultant statistique, Carl travaille aussi avec le gouvernement et l’industrie pour améliorer la conception et l’analyse d’études dans des contextes réels. Se dévouant à aider les gestionnaires de la faune et autres chercheurs appliqués à améliorer leurs connaissances en statistique, il enseigne régulièrement de petits cours en techniques d’échantillonnage d’enquête, conception expérimentale et analyse statistique pour diverses organismes publics au Canada. L’excellence de son enseignement se reflète dans les trois prix d’enseignement qu’il s’est vu décerner, dont le prix d’excellence en enseignement 2012 de la Simon Fraser University.

La dédicace du prix est la suivante: 

« À Carl Schwarz, pour son expertise de renommée mondiale en matière de statistique écologique; pour son travail qui a largement influencé les méthodes de surveillance et de gestion des populations animales menacées; pour la création et la défense du programme d’accréditation professionnelle de la Société statistique du the Canada; et pour son enseignement dévoué et remarquable, axé notamment sur les applications réelles de la statistique. » ​

 


Merci à Laura Cowen, Rachel Altman et Simon Bonner, qui ont été principalement responsables de la production de ce contenu.