Le luxe (et le besoin) de la mise en contexte des cours de statistique enseignés aux étudiants au cycle supérieur en science de la santé

L’enseignement de la biostatistique à des étudiants au cycle supérieur en santé publique permet notamment de profiter de l’amalgame riche et diversifié des expériences, des champs d’intérêt et des contextes d’apprentissage propres à de tels étudiants. C’est aussi un défi redoutable pour les enseignants qui donnent ces cours. Heureusement, l’accessibilité actuelle des articles de revue ainsi que le développement rapide de la science des données en tant que discipline ont procuré une foule d’exemples pour le programme en question. Le cours qui servira de toile de fond dans le cadre de cette présentation est un cours en biostatistique sur deux trimestres consécutifs (jusqu’à la régression multiple de Cox y compris) offert (surtout) à des étudiants en maîtrise provenant de plusieurs départements de l’école Bloomberg de santé publique de l’université Johns-Hopkins. La présentation mettra en lumière certaines des sources dont sont tirés les exemples mentionnés plus haut, puis nous discuterons de la quête pour adapter la mise en contexte du cours à un groupe hétérogène et observerons plus en détail certains des exemples utilisés dans le cours.

Date/Heure: 

Mardi, 5 juin, 2018 - 14:00 - 14:30

Langue de la présentation: 

English

Langue des supports visuels: 

English

Type de présentation: 

Invited

Session: 

Orateur

Prénom Second prénom Nom de famille Affiliation primaire
John McGready Johns Hopkins Bloomberg School of public Health