L'utilisation de l'habitat versus la disponibilité de l'habitat

1998

Date Source: 

graduate student, Rich Brown, working in the biotelemetric unit in the Department of Biology at the University of Waterloo

Organizer: 

Jeanette O'Hara Hines

 

Description
 

Ces données viennent d'un étudiant gradué, Rich Brown, qui travaille à l'unité de bio-télémétrie du Départment de Biologie de l'Université de Waterloo. Il est intéressé à examiner l'utilisation de l'habitat versus la disponibilité de l'habitat d'une certaine espèce de poisson, la truite "coupe-gorge".
 

Utilisation de l'habitat
 

Rich a implanté un émetteur-radio dans 27 truites au ruisseau Dutch, en Alberta. Les poissons étaient initialement capturés (à la ligne) des parties haute, moyenne et basse du ruisseau. Vous pouvez supposer que ces captures constituent un échantillon aléatoire de la population de truites "coupe-gorge" dans ces sections particulières du ruisseau. Chaque poisson a été étiqueté et ensuite retourné au ruisseau, à l'endroit même où il a été capturé. Vingt-trois truites on reçu les étiquettes-radio à la fin d'août ou au début de septembre et ensuite chaque truite a été relocalisée à chaque 3 jours, commençant le 1er septembre 1995, jusqu'à disparition ou jusqu'au 12 janvier 1996. Quatre autres poissons ont reçu leur étiquette-radio à la mi-novembre 1995 et relocalisés tous les 3 jours jusqu'au 12 janvier 1996.
 

Le kilomètre particulier du ruisseau ainsi'que le profondeur (en cm) ou le poisson a été relocalisé ont été notés. De plus, la distance (en m) parcourrue depuis la denière relocalisation, soit en amont (distance positive) ou en aval (distance négative) a été notée.
 

Le tableau ci-dessous indique les kilomètres particuliers du ruisseau dans lesquels chaque poisson a été relocalisé durant la période d'observation. 
 

Kilometres utilisés par chaque poisson durant l'automne et l'hiver

# de poisson KM en étiqueté KM utilisé: KM utilisé:
Automne (Sept. 1- Oct. 31) Hiver (Nov. 1-Jan. 12)
42 22 22 21
52 21 21 19, 21
62 22 22 21, 22
72 18 18 perdu
92 18 18 18
103 18 18 18, 19
112 18 18 18
122 18 18 18, 19
132 19 18 19
141 7 pas encore étiqueté 7
152 7 7 perdu
211 15 15 perdu
222 15 15 14
231 15 15 perdu
241 13* 13* 14
250 12 12 14
261 12 12 12
282 7 7 9
291 7 7 6, 7
302 7 7 9
312 7 7 perdu
321 7 7 7
341 4 4, 6 6
351 4 6 perdu
1522 12 pas encore étiqueté 12
2112 7 pas encore étiqueté 7
2312 15 pas encore étiqueté 15
 

* pas de données sur la disponibilité


Disponibilité de l'habitat
 

Puisque les conditions de l'habitat changent avec la présence de la glace, les profondeurs disponibles pour les poissons ont été mesurées à l'automne (pas du tout ou une fois) et à l'hiver (pas du tout, une fois ou deux fois). Les profondeurs disponibles ont été mesurées pour chaque kilomètre du ruisseau, en utilisant 20 transversales equidistantes par kilomètre. (Les kilomètre particuliers étudiés pour la disponibilité sont les kilomètres 4, 6, 7, 9, 12, 14, 15, 18, 19, 20, 21 et 22. Les autres kilomètres n'ont pas été étudiés.) Les transversales ont été prises perpendiculaires au courant et commençaient à partir de la "bordure humide". La profondeur d'eaux disponible (en cm) a été mesurée à tous les mètres le long de la transversale, quoique les transversales individuelles ne sont pas identifiées dans les données.
 

Research Question: 

L'objectif premier de votre analyse devrait être de tester si les poisson semblent avoir des profondeurs favorites paruis celles disponibles. Rich voudrait comparer les préférences pour la disponibilité pour l'automne (1er sept. - 31 oct.) et l'hiver (1er nov. - 12 jan.).
 

Variables: 

Les données sont contenues dans le fichier ASCII use.txt, et les variables qui s'y trouvent sont, dans l'ordre:

  • # du poisson (FISH),
  • jour du mois (DAY),
  • mois (MTH$),
  • distance parcourue depuis dernière localisation (DIST), et
  • profondeur (DEPTH).

Notez que quelques profondeurs sont manquantes (dénotées par ".") et que la distance parcourue au 1er septembre n'a pas été mesurée et est dénotée par ".". La première rangée du fichier contient les noms des variables.


Les données sont contenues dans le fichier ASCII avail.txt et les variables sont, en ordre:

  • kilomètre (KM),
  • jour (DAY),
  • mois (MTH$), et
  • profondeur (DEPTH).

La premiere rangée du fichier contient les noms des variables. Notez que des données plus détaillées, soit pour utilisation ou disponibilité, ne peuvent être obtenues.


Pour votre information, il a regroupé les profondeurs en sept catégories (0-19, 20-39, 40-59, 60-79, 80-99, 100-119, >119). Le sommaire des données sur l'utilisation et la disponibilité qu'il a analysées sont contenues dans les fichier ASCII rich.txt. (Le fichier est un condensé des fichiers use.txt et avail.txt.) Les variables dans rich.txt sont, en ordre:

  • # de poisson (FISH),
  • le nombre de fois où le poisson a été retrouvé dans chacune des 7 catégories de profondeur (U1-U7),
  • le nombre total de fois où le poisson a été relocalisé (TOTU),
  • le kilomètre(s) particulier que le poisson a été relocalisé pour la saison particulier être recorde (KM$),
  • le nombre d'intervales d'un mètre mesurée pour le disponibilité (TOTA),
  • ainsi, que la saison, 1=automne, 2=hiver (SEASON).

La premiere rangée du fichier contient le nom des variables. Vous préférerez peut-être ré-examiner et analyser les données originales (de use.txt et avail.txt).
 

Si vous avez des questions sur ces données, vous pouvez communiquer avec moi (Jeanette O'Hara Hines) par courrier électronique à johara@uwaterloo.ca.
 

Merci bien à Thierry Duchesne pour la traduction française.