Avancées récentes dans les modèles prédictifs en science actuarielle


Avancées récentes dans les modèles prédictifs en science actuarielle
Responsable et président: Manuel Morales (Université de Montréal)
[PDF]

CARY TSAI, Simon Fraser University
Approche relationnelle linéaire de la modélisation des taux de mortalité  [PDF]

Nous commençons par une brève présentation de deux modèles de mortalité bien connus, le modèle Lee-Carter et le modèle CBD. Nous proposons ensuite une approche relationnelle linéaire fondée sur la régression linéaire simple pour modéliser les taux de mortalité, dans laquelle une séquence de mortalité est linéairement associée à une autre de longueur égale avec pour preuve les observations tirées des données de mortalité empiriques. Nous présentons des variations et applications, puis comparons la qualité de la prévision des modèles à l'aide d'illustrations numériques.

MACIEJ AUGUSTYNIAK, Université de Montréal
Estimation du modèle GARCH à changement de régimes avec un filtre particulaire déterministe  [PDF]

Le modèle GARCH à changement de régimes donne lieu à un problème de dépendance au chemin emprunté qui complique l'estimation du modèle. Cette difficulté a mené à l'introduction de méthodes computationnelles intensives et à des techniques plus simples basées sur une approximation du modèle, connues sous le nom de procédures d'affaissement (\emph{collapsing procedures}). Une méthodologie originale est développée permettant d'estimer le modèle GARCH à changement de régimes par le maximum de vraisemblance, généralisant et améliorant les approches dites par affaissement développées dans les deux dernières décennies. Cette généralisation permet d'établir un lien méthodologique entre ces approches et le filtre particulaire et de justifier la validité de l'approche dite par affaissement pour estimer le modèle GARCH à changement de régimes.

ANNE MACKAY, ETH Zurich
Meilleure évaluation des courbes de rendement sur les marchés obligataires incomplets  [PDF]

Le concept de la meilleure évaluation, stipulé par les organismes de règlementation pour évaluer les passifs d'assurance à des fins de comptabilité et de solvabilité, a récemment fait l'objet de discussions approfondies dans l'industrie et la littérature de l'assurance. Happ, Merz et Wüthrich (2014) définissent des meilleures évaluations en opérant la projection orthogonale d'une réclamation sur l'espace des indemnités reproductibles. Dans cet article, nous appliquons ce concept aux créances à longue échéance sur un marché avec risque de réinvestissement. Nous assumons qu'un petit nombre d'obligations à courte échéance sont négociés et dérivons la meilleure évaluation du prix des obligations à plus longue échéance, obtenant ainsi la meilleure évaluation de la courbe de rendement. Nous en dérivons des expressions pour le cours de l'obligation à longue échéance dans le modèle de Vasicek multifactoriel.